Nous sommes à Froidestrées, commune de l’Aisne, en 1708. Nicolas LAGASE est marié à Marie MADONS ; Marye COTTIN est mariée à Pierre BOYENNAL.

 Seulement voilà, Nicolas et Marye sont amants ! Tout le monde le sait : les deux époux cocus, les parents respectifs, les habitants du village...

Le curé sera harcelé par les deux familles pendant huit longues années pour qu’il mette fin à leur relation. Il a même rencontré le Grand Archidiacre de Laon, Monsieur VILLETTE ! Rien n’y aura fait !

« il y a huit ans quils sentretiennent par lettres et autrement… »

 Cependant, tout a une fin : début janvier 1716, le curé va enfin pouvoir marier Nicolas et Marye qui vivent en concubinage et provoque le scandale dans la paroisse et le déshonneur des familles.

« pour eviter une concubinage publique quy est le scandale dema paroisse et le deshonneur des familles … ».

Eh oui, les deux futurs époux sont veuf et veuve !

 Commentaire : cet acte est en dernière page de l’année 1715 (l’acte précédent est daté du 27 novembre 1715) et en page suivante, le premier acte, un baptême, est daté du premier janvier 1716. Le curé, sûrement très ému et soulagé a omis de noter le jour, uniquement le mois et l’année « janvier mil sept cent seize »